La production écrite


Toutes les ethnies ne disposent pas de l'écriture. L'activité de production écrite est étudiée depuis peu. Quelques informations sur les langues écrites :

Parmi les 6000 langues environ parlées dans le monde, une minorité d’entre elles seulement possèdent une écriture. Celles-ci peuvent être classées selon le « système d’écriture » qui les caractérise, c’est-à-dire en fonction de la plus petite unité linguistique codée à l’écrit.

Il est courant de scinder les systèmes d’écriture existants entre trois catégories : logographiques, syllabiques et alphabétiques.

La plus ancienne des écritures connues est une écriture logographique : le système cunéiforme de la civilisation sumérienne.

La plupart des alphabets comptent entre 20 et 30 lettres, mais celui utilisé pour le rotoka (îles Salomon) n'en comprend que 11 alors que l'alphabet Kmer en utilise 74.

Le modèle de Hayes & Flower (1980):

Dans ce modèle, ils distinguent trois ensembles :

Hayes, J. R., & Flower, L. S. (1980). Identifying the organization of writing processes. In L. W. Gregg & E. R. Steinberg (Eds.), Cognitive processes in writing. Hillsdale: Lawrence Erlbaum.

Le modèle de Kellogg (1996):

Ce modèle repose sur le modèle de mémoire de travail de Baddeley. Trois catégories de processus sont distinguées.

Kellogg, R.T. (1996). A model of working memory in writing. In C.M. Levy and S. Ransdell (Eds.). The science of writing: Theories, methods, individual differences and applications. Hillsdale: Erlbaum.

Pour la production écrite, une super référence d'un chercheur suisse sur l'écriture

Couverture Commentaires

Bonin, P. (2007). Psychologie du langage: Approche cognitive de la production verbale de mots. Bruxelles: De Boeck Université.

Ce livre couvre la production verbale, orale et écrite, ainsi que ses méthodes.

Fayol, M. (1997). Des idées au texte: Psychologie cognitive de la production verbale, orale et écrite. Paris: Puf.

Ce livre couvre la production verbale, orale et écrite, ainsi que ses méthodes.